Le monument funéraire

tombeLe monument funéraire matérialise la dernière demeure du défunt. C’est l’endroit où les proches et la famille peuvent venir se recueillir, célébrer sa mémoire et exprimer des choses personnelles.

Conformément aux choix de la personne disparue ou de l’entourage en charge de l’organisation des obsèques, le monument peut être de différents types et constitution : enfeu, tombe traditionnelle, caveau, cavurne, caveautin etc. Souvent, il est déterminé en fonction des valeurs et de l’histoire du défunt ainsi que du type de sépulture.

 

Différents monuments selon les volontés

Même si aux premiers abords, les cimetières semblent uniformes, il existe une très grande diversité de monuments funéraires :

  • Pierre tombale, recouvrant la tombe ou le caveau individuel ou familial (avec ou sans stèle) ;
  • Caveautin ou « fausse-case de fond », qui est un compromis entre caveau et tombe ;
  • Stèle, qui est un monument monolithe avec la forme d’un obélisque ;
  • Enfeu, qui est encastré dans l’épaisseur du mur d’un édifice religieux ;
  • Chapelle et sculpture, un choix plus rare pouvant renfermer des caveaux familiaux.

Selon que l’on opte pour une crémation ou une inhumation en cercueil, les monuments diffèrent. La grande majorité d’entre eux sont composés de granit ou de pierre. La nature du granit donne un caractère bien particulier au monument funéraire et les gravures lui octroient une identité visuelle unique et personnalisée.

Bien qu’il ne soit pas obligatoire, il est d’usage à la mort d’un être cher, d’acquérir un monument funéraire.

La tombe cinéraire

Même si les formats classiques restent majoritairement choisis (recouvrement en pleine terre ou caveau), le développement de la crémation a fait émerger de nouveaux types de monuments dans les cimetières : les tombes ou monument cinéraires.

Ces derniers marquent le lieu du souvenir lorsque la famille choisie d’inhumer l’urne funéraire. Le terrain concédé par la mairie de la commune est alors plus petit.

Le monument mixte

Parce que dans certaines familles, le choix entre inhumation et crémation est partagé, un troisième type de monument s’est développé : le monument mixte.

monument funéraire mixte
©granitsmaffre.com

Ces derniers se présentent sous l’aspect d’une tombe traditionnelle en présentant des cavités servant à recueillir les urnes. De cette façon, tous les membres d’une même famille peuvent alors être réunis sans que cela interfère avec les convictions et souhaits de chacun.

Dans le cas d’un caveau classique les urnes peuvent être disposées à l’intérieur avec les cercueils. La plaque tombale peut aussi être dotée de percements pour recevoir des urnes de type urnes-tombes. Les urnes peuvent enfin être collées sur la plaque tombale.

Dans le cas d’une concession en pleine terre les urnes sont enterrées au-dessus du ou des cercueils. Si elle est couverte d’une plaque tombale, cette dernière peut être plus courte pour laisser un emplacement libre pour enterrer des urnes.

Composition du monument funéraire : trois éléments essentiels

composition monument funéraireLe soubassement ou parpaings

Celui-ci peut-être de plusieurs formes, en cinq pièces prie-Dieu, en quatre pièces simple, en quatre pièces jardinières massives ou en soubassement monolithe (ce dernier étant en un seul bloc).

Il est toujours d’équerre et pour la plupart des régions les dimensions sont toujours identiques :

  • 100 x 200 x la hauteur du soubassement (parpaing) peut varier, soit : 15 cm, 18 cm, 20 cm et plus.

Attention : la hauteur du soubassement (parpaing) influera sur le prix du monument, de même que la réalisation de grands chanfreins, d’arrondis ou de « moustaches » sur les jardinières.

Un rehaussement par coffret peut-être réalisé pour rattraper la pente, suivant la situation de la concession dans le cimetière, ce qui amènera une plus-value sur le prix du monument.

La pierre tombale

La pierre tombale pour une sépulture de cercueils peut-être de plusieurs formes et de dimensions différentes. La plus demandée est celle avec le dessus plat à pentes, pour les monuments classiques avec stèle, 0,80 m x 1,55 m et une épaisseur de 5/7, 6/8, 7/9, 8/10 et plus.

Mais nous trouvons aussi des tombales à dessus plat de 1,00 m x 2,00 m de 0,8 cm ou 0,10 cm et plus, cette dernière remplace bien souvent le soubassement.

Attention : il peut y avoir des variantes, creusement d’une jardinière, d’un faux prie-dieu, de chanfreins et d’arrondis, ce qui amènera des plus-values.

La stèle

La stèle peut-être de plusieurs formes, classiques, moderne ou personnalisée. la plus fabriquée est la forme classique. Cette dernière est classé en 5 séries (de la plus simple à la plus travaillée) ses dimensions varient de 85/92 en largeur et de 75 cm en hauteur.

Les hauteurs de stèle peuvent varier en fonction de la hauteur du soubassement (parpaings) ainsi que les épaisseurs de 0,10 cm, 0,12 cm et plus.

Attention : la réalisation d’une stèle personnalisée entraîne une plus-value.

Important :

  • Lorsque vous choisissez un monument, vérifiez bien les dimensions des soubassements (parpaings) car le prix peut varier du simple au double.
    Choisissez un granit qui durera dans le temps, car très souvent on peut avoir un coup de cœur pour une couleur mais qui, dans le temps, vieillira très mal (demandez conseil à un professionnel)
  • La plaque tombale pour une sépulture d’urne est nécessairement beaucoup plus petite et n’est pas nécessairement en pierre. D’autres matériaux comme la céramique, l’inox, le laiton ou le plexiglas sont envisageables.

Les inscriptions

Gravées ou appliquées (épigraphes, épitaphe) sur le monument, la stèle ou le tombeau, les inscriptions funéraires doivent, si elles comportent plus que la simple identité du défunt et l’indication des dates de sa vie, recevoir l’accord du maire (article R.2223-8 du CGCT) afin de ne pas risquer de troubler l’ordre public.

À savoir : Une demande d’inscription en langue étrangère doit obligatoirement être accompagnée de sa traduction française.

Les formules les plus courantes sont souvent des formules d’annonces comme « ci git » ou « ici repose »… Parfois un éloge manifestant la considération et l’attachement des survivants envers le défunt, ou un message que celui-ci, l’ayant rédigé lui-même, veut laisser à la postérité.

Le prix

Les tarifs pratiqués sont très variables et dépendent de plusieurs critères comme :

Les tarifs pour un monument avec cercueil fluctuent entre 2500 € et 5000€. Ils sont bien moindres lorsque le choix se porte sur une tombe cinéraire avec urne : entre 100 et 300€ pour les premiers prix.

À lire sur ce sujet :

Quand le granit se transforme en monument funéraire

Le monument funéraire
4.5 (89.09%) 11 votes