Comment vous préparer pour livrer un éloge funèbre

=> Écrire un éloge funèbre

eloge funebreRendre hommage publiquement à une personne que l’on aimait et qui nous a quitté peut être salvateur et libérateur. Même si il est parfois complexe de gérer la peur que cela peut susciter chez certaines personnes, n’oubliez pas que c’est l’un des meilleurs moyens pour faire le chemin du deuil.

Les étapes de base pour délivrer un éloge funéraire

Donner un éloge pour un parent, un autre membre de la famille ou un ami qui est récemment décédé n’est pas chose facile, mais il est quelque chose que vous ne regretterez jamais d’avoir fait. Ceci est la plus belle occasion de rendre hommage à la personne pour lui dire au revoir.

Il est normal de ressentir une certaine nervosité et appréhension, mais rappelez-vous que les gens en sont venus là pour se recueillir et dire au revoir au défunt – pas pour critiquer ce que vous avez à dire ou évaluer vos compétences en art oratoire. Avec cela à l’esprit, essayez de vous détendre et de vous concentrer sur ce que vous avez à dire.

Préparation de l’éloge

Lorsque vous écrivez l’éloge, pensez à votre vision personnelle de la personne. Même s’il vous est possible de commencer par des phrases d’auteur, revenez rapidement au « discours du cœur ».
Pensez à inclure des détails et des anecdotes qui vous aideront à évoquer de manière intime la façon dont cette personne était quelqu’un de très cher pour vous.

Essayer d’éviter les clichés, les grandes généralités et d’être langue de bois. La lecture de votre premier projet à haute voix vous aidera à identifier les lacunes et les inexactitudes, éclaircir les zones confuses et ainsi d’en améliorer les transitions. Rappelez-vous que cela n’est pas un exercice oral, juste une manière de dire au revoir à celui qu’on aime. Nous le répétons : personne ne vous jugera.

Présentation de l’éloge

Si vous vous sentez anxieux juste avant de rendre cet hommage, essayez de vous rappeler que vous parlez à un public amical. Cela n’est pas une audition, un concours de popularité, ou votre jugement au tribunal. Votre public est plein de gens qui se souciaient de la personne – et qui se soucient de vous. Vous constaterez probablement que votre nervosité disparaît progressivement une fois que vous avez commencé votre discours.

Vous pourriez être tenté de vous précipiter durant votre lecture afin d’arriver à la fin le plus rapidement possible, mais essayer de résister à l’envie. Lisez lentement, et n’hésitez pas à marquer une brève pause entre les paragraphes et à la fin d’une histoire ou un poème. Pensez à prendre un verre d’eau avec vous sur le podium, dans le cas où votre bouche serait sèche, et rappelez-vous de bien respirer.

Cherchez votre rythme entre les phrases si vous avez du mal à vous concentrer. Si vous trouvez que la prise de contact visuel avec des personnes dans le public est distrayant, se concentrer sur un point dans le fond de la salle.

Si les mots vous manquent

Ne vous inquiétez pas si votre gorge se serre ou que votre voix est fragile; personne ne vous jugera pour votre expression de l’émotion. Cependant, vous pouvez désigner un ami ou un parent pour être prêt à prendre le relais si vous ne pouvez pas continuer.

Vous pouvez aussi

Si vous vous en sentez capable, vous pouvez demandez aux membres de la famille s’ils souhaitent dire quelque chose de spécifique durant l´éloge.
Essayez d’être bref et concis.

À lire :

Comment vous préparer pour livrer un éloge funèbre
5 (100%) 6 votes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.