Éloge funèbre pour une maman

Parce qu’il n’est pas toujours évident de trouver les bons mots, submergé par l’émotion, vous trouverez ci-dessous un modèle d’éloge funèbres pour vous aider dans la rédaction de votre oraison funèbre.

Exemples d'oraison funèbre pour une maman

Maman, tu nous as quittés, laissant dans nos vies un vide béant. Nous tous qui sommes ici, et qui l'aimions, nous savons que plus rien ne sera jamais pareil.

*********

Sa modestie n'aurait pas supporté qu'on la qualifie de femme exceptionnelle. Et pourtant elle l'était. Non qu'elle ait fait des exploits ou mené une carrière brillante. C'était une femme simple, qui ne cherchait ni la lumière ni la gloire.

Non, si elle était exceptionnelle, à mes yeux du moins, et sans doute aux vôtres, c'est qu'elle dut supporter toutes les épreuves que lui réserva la vie. Une vie souvent semée d'embûches. Elle n'eut pas une enfance facile et dut renoncer aux études, et donc au métier, qui lui réservaient un avenir meilleur.

*********

Le mariage lui apporte un bonheur bien court. Très vite, mon père est ravi à son affection. Elle doit donc élever seule deux enfants, dans des conditions souvent difficiles. Si, durant notre enfance, nous lui avons souvent vu les yeux rougis, c'est que, pour mener de front sa vie professionnelle et l'éducation de ses enfants, elle accordait peu d'heures au sommeil.

De ce tableau un peu sombre, n'allez pas déduire que ma mère était une femme triste. Vous le savez d'ailleurs, vous qui l'avez connue. Elle s'amusait volontiers de nos facéties d'enfants, et nous amenait souvent au cinéma ou au cirque, où elle n'était pas la dernière à rire aux éclats.

*********

Bien sûr, maman, tu avais bien des chagrins, mais tu les gardais pour toi. Par pudeur. Et puis tu ne voulais pas nous faire de peine. Mais je crois qu'il y avait une autre raison. Tu avais un élan vital en toi. Tu avais l'impression que la vie était une source d'eau pure, dont il ne fallait pas perdre la moindre goutte.

Si je deviens un peu lyrique, c'est encore en pensant à maman. Peu d'entre vous, j'imagine, savent qu'elle écrivait des poèmes. Elle me les avait fait lire, voilà quelques mois, pour la première fois. Ils parlent de ses déceptions et de ses peines, mais aussi de ses bonheurs et de son inaltérable faculté d'espérance.

Car maman, vous le savez, ne pensait pas que cette vie terrestre mettrait un point final à son existence. Si son souhait a été exaucé, si elle peut nous voir ou nous entendre, je sais qu'elle serait à la fois heureuse et confuse que je parle d'elle ainsi. En votre nom à tous, je voudrais simplement lui dire merci pour tout.

Je t'aime Maman. Christelle

Ma maman était une femme douce et chaleureuse, empathique et pleine de vie qui faisait toujours tout son possible pour aider les autres - et cela - quoi qu'il arrive. C'était une femme fière et digne qui avait une véritable soif de vivre.

*********

Son excellent sens de l'humour la faisait apprécier de tous ceux qu'elle rencontrait – et c’est sans aucun doute pour cela qu'elle a noué tant d'amitiés solides au fil des années. Vous en êtes d’ailleurs la preuve aujourd’hui ; si nombreux à être présents pour elle...

*********

Maman est née en 1939, elle a grandi dans une petite maison en Bretagne avec sa mère, Marie, qui a perdu son mari à la guerre alors qu’elle n'était encore qu'une enfant. C'était une période difficile, mais elles étaient toutes très deux fortes et s'en sortaient bien.

Maman a été élevée dans le respect des valeurs traditionnelles et a acquis les compétences qu'une femme de son époque devait posséder - cuisine, couture, tricot et broderie, ainsi qu'une passion pour l'histoire. Elle est devenue professeur de petite section et était très appréciée dans l'école où elle enseignait - particulièrement appréciée par mon père car c'est là qu'ils se sont rencontrés pour la première fois.

Notre mère nous a enseigné beaucoup de choses quand nous étions jeunes et qui nous servent encore aujourd'hui : les bonnes manières, le respect et de solides valeurs morales. Ces valeurs ont fait de moi ce que je suis aujourd’hui et je lui en suis très reconnaissante.

*********

Notre famille a grandi avec peu d'argent, mais nous étions toujours bien nourris et bien habillés. Nous n’avons jamais manqué de rien. Ma mère passait des heures dans son atelier de couture à confectionner de magnifiques tenues pour nous, ou à tricoter des pulls en prévision de l'hiver.

Je me souviendrai toujours de nos Noëls en famille - l'église, le chaos dans la cuisine pendant que maman préparait le repas de Noël, et le sentiment merveilleux d'être tous ensemble.

À l'âge adulte, elle est devenue ma meilleure amie, ma conseillère et ma confidente. Sa plus grande qualité était de m'encourager à tirer le meilleur de chaque chose et à affronter les problèmes frontalement. C'était une femme fière et forte qui croyait qu'il n'y avait aucun obstacle assez haut qui ne pouvait être surmonté sans courage et détermination.

Maman avait de nombreux amis de tous âges. Même à la retraite, elle recevait un nombre incalculable d'amis qui venaient la voir - les enfants du quartier venaient lui poser des questions sur leur animal de compagnie, sur l'école ou pour manger un de ses biscuits faits maison.

*********

Maman a toujours été mon soutien, ma force et mon réconfort dans les moments difficiles. Je ne sais pas comment je vais me débrouiller sans elle - cela laisse un grand vide dans ma vie. Mais je puiserai ma force dans ce qu'elle m'a appris et je vivrai selon les mots de Nelson Mandela que ma mère citait toujours comme si c'était les siens : " Le courage n'est pas l'absence de peur, mais la capacité de vaincre ce qui fait peur.".

C'est un honneur de me tenir devant vous et de partager mes précieux souvenirs de ma mère. Elle manquera à tous, mais sa mémoire vivra en nous tous pour toujours.

Je t'aime tellement, maman, et tu me manqueras plus qu’aucun mot ne puisse l’exprimer.

Sylvie

À noter : Ces oraisons sont authentiques. S'il est compliqué pour vous de rédiger votre éloge, essayez de vous le réapproprier en songeant à des anecdotes et situations personnelles vécues avec votre maman - les plus émouvantes ou même les plus drôles. Comme expliqué sur cette page, il n'est pas interdit d'utiliser l'humour, au contraire !

Le plus important étant que votre texte vienne du cœur... C'est aussi simple que cela.

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.