Accueil / Guide Des Obsèques / Mise en bière et fermeture du cercueil

Mise en bière et fermeture du cercueil

mise en biere cercueilLa mise en bière (ou mise en cercueil) se rapporte au moment où l’on dépose le défunt dans sa bière (cercueil). Elle incarne le premier moment de la séparation physique avec la personne décédée.

La crémation ou l’inhumation sans cercueil étant totalement proscrite, le corps du défunt doit obligatoirement être mis en bière.

Elle peut avoir lieu :

  • Au domicile du défunt ;
  • Dans une chambre funéraire :
  • Dans un établissement de soins.

La mise en bière est précédée de la fermeture du cercueil et de la levée du corps. Elle est très fréquemment réalisée en présence de la famille entourée par quelques amis très proches.

Généralement on préfère la couleur blanche jusqu’à l’âge de l’adolescence.

Comment est effectuée la mise en bière ?

Le cercueil

Le placement du défunt dans son cercueil est soumis à plusieurs règles comme l’obligation de ne mettre qu’un seul corps par cercueil (à l’exception de plusieurs enfants mort nés de la même mère et de leur mère également décédée).

Le corps du défunt est placé dans un cercueil étanche d’au moins 22 mm – fabriqué en bois ou dans n’importe quel autre matériau biodégradable (contreplaqué ou carton par exemple). Néanmoins, l’épaisseur minimal est de 18 mm si le transport du corps est inférieure à 2 heures (4 heures lorsque le corps à reçu des soins de conservation) ou qu’il est voué à la crémation.

Le couvercle du cercueil doit obligatoirement être muni d’une plaque gravée précisant l’année du décès, et s’ils sont connus, le prénom, le nom, l’année de naissance, le nom patronymique et, le cas échéant, le nom marital du défunt.

À savoir : Si le défunt était porteur d’une prothèse fonctionnant avec pile, un médecin ou un thanatopracteur à l’obligation d’attester de la bonne récupération de l’appareil avant la mise en bière.

La fermeture du cercueil

Assurée par un opérateur funéraire, la mise en bière ne peut avoir lieu moins de 24 heures après le décès, sauf dans le cas où elle est jugée immédiate.

La fermeture du cercueil doit être autorisée par l’officier d’état civil du lieu du décès, dans l’attente d’un certificat de décès attestant que le défunt ne pose pas de problème médico-légal.

La fermeture définitive survient seulement après :

  • l’accomplissement des formalités liées à la déclaration de décès en mairie ;
  • l’obtention du permis d’inhumer.

Il peut arriver que la mairie du lieu du décès, sur l’avis d’un médecin, autorise la fermeture du cercueil immédiate et prématurée, dans le cas notamment des suites d’une maladie contagieuse ou épidémique ou dans le cas d’une décomposition rapide.

b9b5338cb2c5313aa9625cf03893609d---------------