Éloge funèbre pour un papa

Vous trouverez ci-dessous un exemple de lettre pour vous aider dans la rédaction de votre éloge funèbre.

Modèle d’oraison funèbre : Pierre à son Papa

Mon Papa,

Comme il est difficile pour moi d’écrire ces quelques mots.

Les enterrements faisaient en quelque sorte partie de ta vie. Toi qui te rendais aux obsèques de tout le monde… même des personnes que tu ne connaissais pas ou à peine. Tu le faisais « pour les proches, pour ceux qui restent » disais-tu. L’idée d’imaginer que l’église soit vide ou peu remplie te peinait profondément.

C’était à ton image ; celle d’un homme qui passait son temps à donner de son temps et de son amour. À XXXX (prénom de la sœur) et à moi bien sûr, mais aussi à toutes les autres personnes qui croisaient ton chemin.

————-

Tu avais parfois du mal à t’exprimer, la communication verbale n’était pas quelque chose de facile pour toi. Mais moi je te comprenais, toujours. Et tous ceux qui t’aimaient te comprenaient aussi, bien plus que tu ne pouvais parfois le penser.

Papa, tu as été un véritable pilier dans ma vie, l’homme de la situation : sensible, aimant, tendre, généreux et fort à la fois.

————-

Un papa qui a tout fait pour rendre ses gamins heureux. Des premières parties de foot ensemble, à nos virées à Paris, Nice ou Monaco et ailleurs en Train… jusqu’à nos vacances d’été et d’hiver tous les trois avec XXXX (prénom de la sœur). Que de beaux souvenirs avec toi mon papa… Que de fous rires partagés…

Je n’étais vraiment pas préparé à ton départ. Tu laisses un immense vide dans mon cœur et dans les cœurs de tous ceux qui t’aimaient. Combien de temps faudra-t-il encore pour que j’arrête de me dire « tiens, il faudra que j’en parle à Papa » ?

————-

« Je suis très fier de toi mon Fils », me répétais-tu sans cesse. Tu m’as tellement aidé à avancer…, sans toi, peut-être ne serais-je pas ici aujourd’hui pour pouvoir te rendre ce dernier hommage.

Je t’aime plus que tout mon papa, repose en paix.

Ton petit homme.

2ème Modèle d’éloge funèbre : Jeanne à son Papa

Comment vous dire en si peu de temps qui était mon père et ce qu’il représentait pour moi.

Les personnes qui me connaissent depuis que je suis petite vous diront que mon père était toute ma vie. Je me souviens qu’il aimait jouer avec nous, il avait gardé son âme d’enfant. Quand je lui disais, il me répondait que c’était parce qu’il avait gardé ses dents de lait.

————-

C’était un homme très cultivé et qui avait toujours une anecdote à raconter. J’aurais pu rester des heures à l’écouter. Ainsi au cours de ces dernières semaines à l’hôpital ou chez lui il a pu me raconter comment il s’est retrouvé à faire un camping naturiste avec Renaud, comment quelques jours avant Noël il s’était retrouvé à 1h du matin au Bananas à monter le yacht de Barbie pour XXXXX et XXXXX (amie d’enfance), ou encore les nombreuses anecdotes de son voyage en Écosse avec XXXX (son meilleur ami).

J’aimais aussi parler politique avec lui, quand je lui expliquer ma manière de voir les choses il ne me contredisais jamais, à travers ses mots il m’amenais juste à voir les choses d’une autre manière. En effet mon père savais manier les mots aussi bien qu’il savait manier une bombe aérosol, les murs de notre Ville en sont les témoins.

————-

Il était complètement fou et nous l’aimions pour ça, il était drôle et je sais qu’en disant ça vous avez tous au moins une blague qu’il vous a faite en tête. J’aurais des centaines de choses à vous raconter pour vous dire combien je l’aime. Mon père n’était pas toujours présent pourtant il n’a jamais manqué un de nos spectacles une de nos Kermesses ou un de nos anniversaires.

Il était là pour les résultats du bac, pour les conseils de classe ou pour les réunions parents professeurs, et heureusement d’ailleurs parce que c’était plus simple et moins bruyant quand c’était lui.
Grâce à toi papa j’ai appris qu’il ne fallait jamais se moquer d’une personne, parce que nous sommes toujours « le con de quelqu’un ». Tu m’as aussi appris que toutes les personnes – même avec les avis les plus extrêmes – méritent d’être écoutées, et que peu importe notre culture, nos croyances, ou nos origines nous sommes tous égaux.

————-

Tu étais un grand homme papa que nous sommes fiers d’avoir eu pour père, ta grande ouverture d’esprit et ton humour manquerons a tout le monde et nous manque déjà beaucoup. Je n’ai pas ton talent pour écrire ou pour parler mais j’ai fait ce que j’ai pu.

Je t’aime papa et je ne t’oublie pas.

N. B. : Ces textes sont authentiques. Si vous rencontrez des difficultés à écrire le votre, tentez de vous le réapproprier en repensant à des anecdotes personnelles. Les histoires avec votre papa – les plus touchantes, les plus émouvantes ou même les plus drôles – sont les bienvenues. Comme expliqué dans la préparation de l’éloge funèbres, il n’est pas proscrit d’utiliser l’humour (tant qu’il est de bon goût).

Le principal finalement, c’est que votre texte vienne du cœur…tout simplement.