Dispersion des cendres en mer : comment procéder ?

dispersion cendre mer

Si certaines personnes choisissent de disperser les cendres des défunts en columbarium ou de les semer dans le jardin du souvenir, d’autres décident d’effectuer cette opération en pleine mer, par amour de cet élément, de la nature ou pour le symbole qu’il représente.

Comme tout ce qui a trait au devenir des restes, ce procédé est très réglementé et suppose plusieurs démarches dont il faut tenir compte en amont de la cérémonie.


Quels sont les modes de dispersion possibles ?

Il existe trois types de dispersion possibles :

  • On peut choisir de répandre les cendres à la surface de l’eau :
    • Cela n’impliquera pas d’urne spéciale.
    • De plus, les proches qui auront voulu demeurer à terre pourront assister au rituel depuis la rive.
  • On a également l’option d’immerger l’urne funéraire, qui coulera doucement dans les flots :
    • Elle doit alors être biodégradable.
    • Il s’agira d’un réceptacle en pâte à sel, en carton, en bois, en argile ou en sable, pour faciliter sa dissolution dans l’eau.
  • Il est aussi possible de placer l’urne à 15 mètres de profondeur :
    • dans une grotte ou une cavité, au cours d’une plongée réalisée par des professionnels.
    • Une photographie du lieu est ensuite fournie aux proches comme souvenir, ainsi que les coordonnées GPS si la famille désire venir se recueillir.

Dans tous les cas, la cérémonie peut être accompagnée de musique, de la lecture d’un poème, d’un discours, d’un lancer de fleurs, de pétales.

Dispersion en mer : Quelles sont les lois et réglementations à suivre ?

La dispersion des cendres en pleine mer doit respecter la réglementation maritime telle qu’elle est stipulée dans la loi du 2/01/1986, ainsi que l’article L.2213-23 du Code Général des Collectivités Territoriales.

  • Elle ne peut être effectuée à moins de 300 mètres des côtes ;
  • Lors d’une immersion, l’urne devra être immergée à 6 kilomètres du littoral. Cela pour éviter qu’elle ne soit ramenée sur la rive par les courants et les marées ou par les filets d’un chalutier.
  • Les cendres ne peuvent en aucun cas être répandues dans un cours d’eau ou une voie d’eau praticable pouvant être alors, à ce titre, assimilable à une voie publique (rivière, fleuve, torrent).
  • Elles ne peuvent pas non plus être disséminées sur la plage ou sur la rive.

Quelles sont les démarches à effectuer ?

La personne en charge des funérailles devra respecter certaines obligations :

  • Il devra au préalable avertir la mairie de la commune où le disparu est né, précisant la date et le lieu de la dispersion.
  • Il est également important d’informer la commune où se situe le port d’attache du bateau chargé de véhiculer la cérémonie.

Ce type de voyage est rarement effectué par des plaisanciers (à moins qu’ils soient eux-mêmes des proches du disparu).

Exceptionnellement les Sauveteurs en Mer proposent de véhiculer les cendres de marins ou de personnes impliquées dans le milieu maritime.

La plupart du temps, il faut recourir à des entreprises spécialisées dans les voyages en mer, et qui proposent ce type de prestation.

Prix de la dispersion en mer

Les tarifs varient en fonction du temps et du nombre de personnes. Il faut compter en moyenne entre 180 et 450 euros pour une prestation complète.

Généralement les tarifs sont un peu plus élevés :

  • lorsqu’il sagit d’une immersion ;
  • lorsque que la famille souhaite se rendre sur les lieux (en général 4 personnes maximum).

Si la famille ne peut se déplacer, elle a la possibilité d’envoyer les cendres en recommandé AR à l’Association française d’information funéraire qui adressera l’urne à ses correspondants proches du lieu de dispersion, et fera effectuer l’opération pour une moyenne de 350 euros. Ces services sont effectuées sur des navires homologués par la marine marchande.

Rappelons enfin que la dispersion des cendres ne peut être effectuée que si la personne décédée a manifestée avant son décès la volonté de recourir à la crémation.

À lire sur le même sujet :

Dispersion des cendres en mer : comment procéder ?
4.4 (87.03%) 37 votes