L’Urne écologique : Revenir à la terre en préservant l’environnement

urnes ecologique biodégradable

Les urnes funéraires biodégradables répondent au besoin d’une crémation plus naturelle et écologique. La dimension symbolique et les rituels sont parfaitement préservés avec ces urnes d’une nouvelle ère.

Quand peut-on l’utiliser ?

Petit rappel : Lorsque l’on parle d’inhumation,  cela signifie que le corps d’un défunt est obligatoirement placé dans un cercueil.

Pour la crémation, les cendres seront pareillement et obligatoirement recueillies dans une urne funéraire, voir plus simplement un « cendrier ». Dans les deux cas, ces contenants permettent de faciliter la localisation des restes corporels lorsqu’il faudra « libérer » la sépulture en fin de concession ou d’emplacement gratuit.

Ce qui implique qu’une urne biodégradable ne peut normalement être utilisée que pour une dispersion et jamais pour une sépulture à moins que le règlement du cimetière ne l’y autorise.

Pour les gens qui se préoccupent de l’environnement et qui ne veulent pas pratiquer une vraie dispersion, l’urne funéraire écologique sera le bon choix.

L’urne écologique à proprement parlé

Une urne funéraire écologique est donc entièrement biodégradable. Elle est fabriquée à partir de matières d’origines 100% naturelles qui, comme son nom l’indique, se dégradent facilement dans le temps.

De quoi se compose t-elle?

Les composants de ces urnes peuvent être à base de sables, de sels et de cartons.

Comme toutes les autres catégories, ce type d’urne funéraire se doit d’avoir une dimension aux normes afin de recueillir les cendres – Soit une capacité moyenne de 3 litres minimum et 180 à 220 cm cubes d’espace disponible.

Les choix disponibles

Le choix d’une urne funéraire écologique repose principalement sur le budget et sur le lieu de dispersion des cendres. Son prix varie en fonction de la qualité et de son fabricant.

Pour l’année 2013, les tarifs des urnes funéraires écologiques variaient entre 50 à 2 000 €.

En effet, la gamme de tarif est très étendue ! De sa qualité biodégradable, elle est idéale pour l’enterrement en mode submersion de tout genre (sous terre, dans la mer etc…,). Elles ne peuvent cependant pas être inhumées dans le columbarium ou les monuments cinéraires.

Sa décomposition dépend bien sûr de sa qualité, mais aussi de la qualité du sol où elle est enfouie.

Beaucoup de service voit le jour dans ce secteur assez « tendance » et l’on constate qu’il est facilement possible de déterminer sa propre urne écologique :

  • Un large choix de matières, respectueux de l’environnement ;
  • Un choix de nombreux coloris mis à disposition ;
  • Personnaliser l’urne avec, par exemple, une fenêtre permettant l’insertion d’une photo ou d’un texte ;
  • Des éléments incrustés sur le couvercle tels que des fleurs ou des pierres par exemple.

urnes écologiques images

Comme vous le voyez à travers les photos, les entreprises ne manquent pas d’imagination pour donner envie aux potentiels intéressés, de devenir éco-responsable même dans la mort.

Urnes écologiques : les avantages

Beaucoup de gens peuvent trouver l’idée de disperser les cendres en pleine nature d’un défunt quelque peu désagréable, et finalement presque traumatisant pour les proches. Certaines cultures la considèrent comme un manque de respect pour le défunt. Choisir une urne biodégradable peut donc être une bonne alternative.

De plus, l’utilisation d’une urne funéraire non dégradable est interdite par la législation française relative aux funérailles pour une immersion ou un enterrement. L’urne funéraire écologique ne contient pas de matières toxiques et ne nuit pas à l’environnement. Le choix de cette dernière doit avant tout se baser sur la volonté du défunt – Sur sa mémoire, tout en respectant au maximum l’environnement.

Car finalement, l’avantage majeur n’est-il pas de sauvegarder notre belle planète ?

L’Urne écologique : Revenir à la terre en préservant l’environnement
3.5 (69.23%) 13 votes