In Memori : le numérique funéraire à l’international ?

Gestion informatique des cimetières, numérisation des dernières volontés, financement des obsèques en ligne, de plus en plus le digital s’invite dans le secteur du funéraire pour en redéfinir les codes.

Capture d'écran Inmemori.com

Cette impulsion technologique inspire les entrepreneurs du secteur informatique notamment, déterminant des développements calculés et des projets porteurs. Notons ainsi l’action du site In Memori, dont la fondatrice Clémentine Piazza ne cache pas ses ambitions à l’international.

Fondée l’année dernière, In Memori est née de l’expérience de sa créatrice. Confrontée au décès d’un proche, cette dernière a noté alors combien il était difficile, en plus d'effectuer les démarches & formalités administratives, d’avertir famille, amis et connaissances très rapidement ; elle a aussi pu constater qu’il était malaisé de rassembler les hommages de tous, à l’heure où l’éloignement géographique empêche la présence physique aux obsèques. Forte de son passage comme directrice marketing au sein du groupe Unibail-Rodamco, Clémentine a alors formé le projet d’In Memori, instituée en startup en 2016.

Aisance d’usage et clarté du message

In Memori se présente comme une plateforme des plus épurées, où l’on peut d’un même mouvement :

  • annoncer le décès d’une personne comme on le ferait dans un faire-part ;
  • inscrire le lieu et l’heure des obsèques de manière très claire, illustrée par une géolocalisation et un plan ;
  • placer les coordonnées de la personne à contacter pour obtenir plus d’informations ;
  • mettre en place une collecte de dons dédiés à des associations ;
  • remercier ceux qui ont exprimé leur chagrin et leur solidarité.

Les proches peuvent par ailleurs y inscrire leurs condoléances et leurs hommages, leurs souvenirs, télécharger des photographies. Ces données peuvent être converties en recueil PDF, facilement téléchargeable et imprimable.

Une adresse URL personnalisée est générée pour faciliter le partage sur les réseaux sociaux ou par mail.

Élégance et gratuité

Inspirée par des sites à succès comme Le Bon Coin, l’interface de In Memori est très facile à prendre en main, claire dans les explications, cela afin de convenir à toutes les générations. Fluide, disponible en français et en anglais, In Memori joue la carte de l’élégance dans l’esprit d’un livre d’or numérique, de l’intimité avec des pages sécurisées qu’on ne peut partager qu’avec l’entourage.

Point essentiel, ce service est gratuit, l’entreprise se rémunère actuellement sur des services complémentaires tarifés, comme la commande de gerbes et de couronnes auprès d’Interflora pour les fleurs de deuil, le recours à un imprimeur pour éditer la plaquette de souvenirs ou des faire part en papier, l’envoi de paniers gourmands, une tradition très ancrée aux USA.

Des visées à l’international

Les USA justement : la version anglaise de la plateforme n’est pas un hasard. Consciente qu’il existe une demande évidente mais encore frileuse en Europe, Clémentine Piazza a très bien compris que ce besoin est décuplé en Amérique, dans un pays décomplexé qui se situe à l’avant-garde des recherches thanatopraxiques (sujet que nous avons maintes fois abordé dans nos articles) et dont la superficie mesure dix-sept fois la France avec tous les problèmes de transports et de communication que cela engendre.

Après avoir suscité l’intérêt de grands groupes d’assureurs comme Malakoff Mederic ou Allianz, qui, ressentant le besoin de diversifier leurs offres, trouvent ici une occasion de le faire de façon originale et avant-gardiste, ou le partenariat avec la section « Nécrologie » du Figaro, In Memori se tourne donc vers les USA.

Bénéficiant du programme The Refiners qui permet à des startups de se plonger trois mois durant dans la réalité économique du pays pour en comprendre les codes et savoir en jouer, In Memori compte bien s’implanter en Amérique du Nord, s’adressant principalement aux associations et aux structures hospitalières, pour y prendre ancrage et essor dans un marché avide de ce type de prestations.

Affaire à suivre donc. Soulignons cependant que l’alliance entre numérique et services funéraires a visiblement le vent en poupe, ce qui laisse présager d’un essor économique confortable pour ce secteur en devenir.

Pierre C.
153

Fondateur de Lassurance-obseques.fr

A lire aussi :

Un commentaire à In Memori : le numérique funéraire à l’international ?

  • Bonjour
    Merci de me communiquer les coordonnées e-mail de Mme Piazza Clémentine pour lui soumettre une idée liée à son entreprise.
    Cordialement
    André GUEREL
    0786710142

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.

dapibus fringilla felis Curabitur nunc id eleifend quis accumsan diam justo