Accueil / Bien choisir son assurance obsèques / Assurance obsèques ou assurance décès : quelle prévoyance choisir ?

Assurance obsèques ou assurance décès : quelle prévoyance choisir ?

Devant une situation aussi délicate que celle du décès, il est important de penser à protéger ses proches.

choisir entre assurance obsèques et assurance décès

Etre contraint de devoir choisir à la place du défunt n’est pas chose aisée – et – de pas anticiper son départ peut être source de tensions au sein de la famille. La quantité de produits de prévoyances proposés par les compagnies d’assurances n’aide pas non plus le futur souscripteur, un peu perdu dans cette jungle d’offres.

Assurance obsèques ou assurance décès ?

→ Comment être sûr de faire le bon choix ? Quelle assurance peut m’apporter quoi ? Quelle réelle différence existe-t-il entre ces deux solutions ?

Autant de questions auxquelles nous nous efforçons de répondre ici de la façon la plus la plus objective et claire qu’il soit.

Je souhaite :

Comparer

Assurance obsèques : des prestations « concrètes »

La fonction première d’une assurance (ou convention) obsèques est de prémunir vos proches les frais que vont entrainer vos obsèques.

Parmi ces frais l’on distingue ceux liés :

  • à la sépulture (cercueil, urne, poignées etc.) ;
  • au type de funérailles (coût de la crémation, de l’inhumation etc.) ;
  • à l’administratif (déclaration, permis d’inhumer etc.) ;
  • aux frais facultatifs (garnissage, toilette mortuaire, soin de conservation, fleurs, faire-part etc.).

À savoir : Le coût des funérailles augmente chaque année – À l’heure actuelle, il s’élève en moyenne entre 3 500 et 4 000 €.  Un montant important pas toujours évident à régler.

En choisissant de souscrire un contrat obsèques, le souscripteur peut soit :

  • faire en sorte que les proches touchent une somme prédéfinie pour régler les frais funéraires au jour de sa mort (par l’action d’un contrat en capital) ;

Payer et organiser ses funérailles de son vivant apparaît comme la meilleure option pour délester financièrement ses proches et faire respecter ses dernières volontés.

En ce qui concerne les modes de cotisations, il existe trois façons de procéder pour le souscripteur :

  • le versement unique du montant désiré dès la signature du contrat ;
  • les versements mensuels, trimestriels ou annuels étalés sur une période précise ;
  • le versement de type « viager » : des cotisations jusqu’à la fin de sa vie (intéressant pour les personnes d’un âge avancé).

À savoir : Le montant du capital cotisé est versé sous 48 heures suivant le décès au(x) bénéficiaire(s) désigné(s) ou, le cas échéant, à l’entreprise de pompes funèbres nommée par l’assuré.

Assurance décès : des prestations « plus étendues »

Tout d’abord, on peut noter que l’assurance décès et l’assurance vie sont étroitement proches. Pour en savoir plus sur la différence entre l’assurance vie et l’assurance décès consultez cet article.

Pour faire simple, on peut dire que l’assurance décès fonctionne sur le même principe qu’un contrat d’assurance obsèques en capital. La seule différence réside dans le fait qu’avec l’assurance décès, le capital constitué par le souscripteur n’est pas obligatoirement destiné à régler les frais d’obsèques.

De cette façon, l’assuré a la possibilité de pouvoir épargner beaucoup plus : jusqu’à 100.000 € en fonction du contrat et des prestations proposées.

Ainsi, grâce à ce capital cotisé, les bénéficiaires de l’assurance décès peuvent, en plus de financer les obsèques, rembourser :

  • d’éventuelles créances dues par le défunt ;
  • les droits de succession.
Bon à savoir :
La fiscalité d’une assurance obsèques est la même que celle d’une assurance vie et d’une assurance décès. Une fiscalité avantageuse permettant de ne payer aucun droit de succession jusqu’à hauteur de 152.000 € par bénéficiaire.

Autres singularité, l’assurance décès permet au souscripteur de se prémunir en cas de perte d’autonomie. Si ce dernier a opté pour cette garantie supplémentaire, le capital cotisé servira alors à régler les frais occasionnés par l’invalidité de l’assuré : on parlera alors non plus de « capital » mais de « rente ».

Concernant les cotisations, l’assurance décès fonctionne de la même façon qu’une assurance obsèques (voir plus haut) contrairement à la restitution du capital.

Si le souscripteur choisit une assurance décès temporaire, une date d’échéance est fixée au jour de la souscription du contrat. Dans ce cas, le montant composant le capital de sera restitué aux bénéficiaires si et seulement si l’assuré venait à décéder. Dans le cas où il serait toujours en vie au terme du contrat, le capital serait alors définitivement perdu (les cotisations versées sont à fonds perdus).

S’il se décide pour une assurance décès vie entière, alors aucune date butoir n’est fixée mais le contrat coutera plus cher.

À noter :

Quand l’assurance décès ne fixe pas de date d’échéance, plusieurs options sont souvent proposées (revalorisation du capital, rente éducation, garantie invalidité ou arrêt de travail…). De la même façon, des prestations d’assistances complémentaires peuvent être incluses, à l’image par exemple de la garantie « rapatriement du corps du défunt et de la famille » le jour du décès.

Attention :
La garantie décès est fréquemment comprise dans d’autres contrats (mutuelle de groupe ou sur certaines cartes bancaires). Pour éviter les doublons, vérifiez donc cette éventualité avant de souscrire.

L’avantage de souscrire le plus tôt possible

Pour définir les primes que devra régler l’assuré (assurance obsèques, décès…), la compagnie d’assurance (ou bancaire…) tient compte de deux critères :

Il faut comprendre par-là que plus l’âge et le capital seront élevés, plus les cotisations le seront aussi. Voilà pourquoi, afin de limiter le prix des assurances, il est souvent préférable de souscrire le plus tôt possible.

Comparer pour mieux choisir

Il est parfois très difficile de se situer correctement face à la prolifération d’offres.

La comparaison en ligne reste alors un très bon outil pour vous permette de vous faire une idée précise du marché. Vous pouvez facilement comparer les diverses solutions proposées et ainsi vous faire une idée du prix qu’il convient d’investir (selon vos besoins et vos motivations) et vous rendre compte des prestations dont vous aurez réellement besoins.

Lassurance-obseques.fr met à votre disposition un comparateur d’assurance obsèques et décès totalement gratuit et sans engagement : n’attendez plus !


Le guide complet de l’assurance obsèques

f44d0e8c1a8c6dc0535a2eab6b374432FFFFFFFFFFFFFFFF