Garder le corps du défunt à domicile

bougie veillée funèbre à domicileEntre le décès et les funérailles, la famille a le choix de transférer le corps du défunt vers une chambre mortuaire, une chambre funéraire, ou encore de conserver le corps à domicile.

Pour l’instant, il est tout à fait possible de demander le transfert du corps à domicile, tant que :

  • la demande est faite au plus tard 48 heures après le décès ;
  • le corps ne soit pas contraint d’être transféré à l’institut médico-légal (pour enquête de police ou gendarmerie).

Même s’il est plus courant de recourir à un professionnel du funéraire (infirmière ou aide-soignante) pour exécuter la toilette mortuaire, les proches peuvent la réaliser eux-mêmes (coiffe, toilette, maquillage etc…).

Aussi, comme dans une chambre funéraire, les soins de conservation se feront soit par le froid (lit ou rampes réfrigérés ou glace carbonique), soit par des procédés chimiques (effectué par un thanatopracteur).

Déroulement de la veillée à domicile

L’exposition à domicile peut se faire si les conditions s’y prêtent, notamment :

  • le passage du cercueil
  • et l’accès des personnes.

La pièce où reposera le défunt jusqu’à la levée du corps (avant transport vers la chambre funéraire ou le cimetière) sera décorée sobrement et plongée dans une semi-obscurité.

L’exposition du corps reste possible tant qu’on n’a pas procédé à la fermeture du cercueil. Le corps pourra reposer sur le lit et être maintenu à basse température sur une table réfrigérante ou par application de glace ou de neige carbonique (sans nécessiter d’autorisation officielle). Il pourra être placé dans son cercueil ouvert ou fermé.

Le conjoint veuf ou un proche accueilleront les visiteurs et les dirigeront vers la chambre où repose le défunt pour qu’ils puissent s’y recueillir quelques instants.

Si possible, une autre pièce permettra une rencontre plus personnelle avec la famille. Une corbeille sera disposée à la sortie pour recueillir les cartes de visite.

À savoir :

  • Il est de tradition catholique d’asperger légèrement le corps d’eau bénite à l’aide d’un rameau de buis.
  • La veillée funèbre (ou veillé mortuaire) est une tradition se perpétuant, dans les campagnes. Une nuit de prière ou d’évocation de souvenirs que la famille ou les amis passent sans dormir auprès du corps du défunt ou dans une pièce voisine.

La loi santé pour l’interdiction des soins à domicile

La loi Santé, par l’article 52 visant à interdire les soins de conservations du corps à domicile, pourrait venir considérablement bousculer cette pratique.

Effectivement, le gouvernement, par l’intermédiaire de Marisol Touraine, s’apprête à interdire les soins de conservation funéraire au domicile des familles.

Cela compliquerait considérablement ce rituel : le corps devrait obligatoirement recevoir des soins dans un lieu de soin dédié et ne pourrait être rapatrié qu’après ceux-ci effectués (très couteux et difficile à organiser). Affaire à suivre…

Garder le corps du défunt à domicile
4.6 (91.43%) 7 votes