L’enfant devant la perte | Dire Adieu

L’adieu au mourant nous semble un rendez-vous essentiel à ne faire rater sous aucun prétexte à notre enfant. Et lui, qu’en pense-t-il ? En tout cas, il aura sa propre manière d’aborder ces ultimes moments avec son proche et il faudra savoir la respecter.

Du mythe à la réalité

enfant adieuLa mort, une séparation définitive. C’est justement parce qu’il n’y aura plus « d’après » que les ultimes moments passés en compagnie du mourant prennent une résonance particulière. Ce sont les tout derniers instants, tellement précieux. Quand on n’a pas encore vécu un tel passage, on s’en fait forcément une idée un peu mythique. Beaucoup l’imaginent comme un temps du « maintenant ou jamais ».

Celui où l’on va dire tout l’amour qu’on a pour le bientôt défunt et qu’on ne lui avait peut-être jamais exprimé explicitement. Celui du grand pardon où les conflits vont enfin pouvoir être dépassés, la réconciliation prononcée pour que le malade puisse partir en paix, conformément à un modèle judéo-chrétien très prégnant. Celui tout simplement de l’adieu : on ne se reverra plus, mais on a vécu de belles choses ensemble…

Seulement voilà, si tous ces scénarios sont fort présents dans nos esprits –notamment parce qu’ils nous aident à domestiquer la mort, à l’approcher au sens strict du terme - ils ne sont que rarement le reflet de la réalité qui va se dérouler.

D’abord parce que le coup de téléphone en provenance de l’hôpital au petit matin annonçant que le malade n’en a plus que pour quelques heures, et que la famille doit accourir à son chevet, tient plus de l’exception que de la règle. La mort prévient peut communément de l’heure précise de sa venue, on ne la maîtrise pas.

Et comme on ne peut pas rester 24 heures sur 24 dans la chambre du patient, il arrive qu’on ne soit pas présent quand elle se manifeste … Encore plus dans le cas d’une mort subite : un accident de voiture, un accident cardiaque ne laissent pas forcément à l’entourage le loisir d’arriver à temps.

Et puis surtout, toutes ces représentations sont le plus souvent celles des adultes. Rares sont les enfants (même les adolescents), qui ont cette vision très « romanesque » du dernier adieu. En fonction de leur âge, tous ne sont d’ailleurs pas en mesure de comprendre le caractère d’urgence et d’irréversibilité de ce moment particulier.

À Lire aussi :

Aucun commentaire à L’enfant devant la perte | Dire Adieu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.