Contrats obsèques : 40 % des seniors se tournent désormais vers ce contrat de prévoyance

OGF, leader en matière de services funéraires, a profité du Salon des Seniors organisé du 5 au 8 avril 2018 pour commanditer un sondage portant sur le positionnement des personnes âgées face aux contrats de prévoyance obsèques. C’est Kantar Média, grand expert des études de marché, qui a réalisé  cette enquête, dont les retombées sont pour le moins significatives d’une véritable évolution des mœurs.

La crémation plébiscitée

En matière de choix funéraire proprement dit, la tendance est confirmée : la crémation est désormais inscrite dans les esprits et démocratisée, avec 54 % des sondés qui optent pour cette option en 2017 … contre 1 % en 1980 ! En cause, la prise de conscience du manque de place dans les cimetières, la volonté de se tourner vers un cérémonial moins onéreux, plus écologique … et une forme de détachement par rapport aux contingences matérielles de ce monde ?

Par ailleurs, si 63 % conservent un rite religieux (47 % des crématistes respectent les rites sacrés), 37 % se tournent vers une cérémonie civile. Ces données transparaissent via la multiplication des contrats en prestation, conclus avec des opérateurs funéraires qui proposent des services adaptés. Ceux qui ont recours à leur service ont une vision très nette de ce qu’ils désirent en matière d’obsèques, et entendent donc sécuriser leurs dernières volontés.

Les autres préfèrent consulter leur banque pour 39 % ou leur assureur pour 46 %, afin de contractualiser. Ce faisant, ils financent leurs funérailles, sans avoir à en arrêter l’orchestration, ce qui constitue pour la plupart une inquiétude, une angoisse.

L’assurance obsèques comme un automatisme ?

Autre chiffre à retenir : 40 % des seniors ont signé une police d’assurance obsèques, ou comptent fermement le faire, ce qui représente près de la moitié de cette population précise. Voici qui démontre que l’usage de ce produit financier est en train de passer dans les mœurs, de se banaliser.

Du reste, c’est aux alentours de 66 ans en moyenne qu’on souscrit actuellement. Si les quinquagénaires sont encore peu impliqués avec seulement 20 % d’assurés, 41 % des personnes de 70 ans et plus sont couvertes. Là aussi, la prise de conscience est indéniable.

Mais quand on décortique ces chiffres plus en profondeur, on constate l’implication des femmes, qui représentent 59 % des assurés, avec le désir très affirmé de prendre en main leurs dernières volontés et de les faire respecter. Si les messieurs se montrent moins empressés, ils sont néanmoins de plus en plus concernés, avec 41 % de souscripteurs contre 38 % il y a cinq ans.

Dernier point ô combien intéressant, les milieux modestes s’assurent de plus en plus : 21 % des signataires sont issus de milieux populaires contre 10 % issus des classes socio-professionnelles supérieures. L’objectif est de soulager les enfants et la famille en leur évitant de payer les obsèques.

Vous souhaitez obtenir devis d’assurance obsèques ? En moins de 2 min, obtenez instantanément les prix des meilleurs assureurs en comparant ici :

Je souhaite :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.