Perte d’autonomie : où trouver les bonnes informations ?

La dépendance des seniors s’avère d’autant plus complexe à gérer qu’elle implique à la fois une action médicale et un soutien social. Rencontrer les bons référents en matière de soins, s’adresser aux interlocuteurs idoines quand il s’agit de faire une demande d’aide, … les démarches à effectuer s’avèrent complexes dans ce véritable labyrinthe administratif. Où se rendre ? Qui contacter ? Comment procéder ? Conçues pour fluidifier les formalités tout en éclairant et en rassurant patients et familles, des structures sont à disposition : CLIC, CCAS, MAIA … qui fait quoi et dans quelle perspective ?

Le Centre Local d'Information et de Coordination (CLIC)

Le Centre Local d'Information et de CoordinationAncré à l'échelon des localités comme un service de proximité, le CLIC est ouvert aux malades et à leurs familles ainsi qu'aux professionnels impliqués dans l'aide à domicile et la gestion de la gérontologie. Constitué d'une équipe de spécialistes du social, du médico social et de la santé, il est en sus doté de personnes affectées à la coordination et à l'accueil, ce qui est essentiel quand on doit rassurer des publics complètement déroutés par la prise de conscience de ce qu'implique la perte d'autonomie d'un parent.

Ses objectifs sont donc pluriels : il s'agit avant tout d'éclairer sur les différents acteurs de la filière, sur les opportunités de soins, les interlocuteurs à rencontrer, les multiples soutiens qui existent. Le CLIC doit par ailleurs travailler à la coordination des agents impliqués dans le secteur, soutenir leurs démarches, les épauler au besoin, tout en évaluant les manques des patients. Doté d'une force d'animation territoriale, proche à la fois du public et des rouages du système de santé, cet organe a en plus l'opportunité de scruter les mutations en matière de problèmes liés à la perte d'autonomie des seniors.

Lien utile : https://www.maisons-de-retraite.fr/Clic

Le Centre Communal d'Action Sociale (CCAS)

ccasHéritier des bureaux de charité d'antan, le CCAS est instauré en 1986 dans le mouvement de décentralisation qui réorganise l'administration française. Sa mission vise à épauler les personnes dans le besoin en cohérence avec les dispositifs d'aide sociale mis en place à l'échelle locale. Sous la férule du maire, il est dirigé par un conseil d'élus et de professionnels du domaine social, notamment des spécialistes du handicap ou des seniors, le tout en corrélation avec le milieu associatif.

Reconnu "établissement public administratif", le CCAS possède son propre budget, et une identité juridique. Il est l'interlocuteur privilégié en matière d'aide à domicile ou pour le logement, de combat contre la précarité ou l'exclusion, de soutien alimentaire. Il traite aussi bien l'enfance que l'invalidité ou le grand âge, en prenant par exemple en charge l'entretien du matériel, la gestion des demandes et des dossiers, le déblocage des aides de secours.

Lien utile : https://www.unccas.org/

La Maison pour l'Autonomie et l'Intégration des malades d'Alzheimer (MAIA)

La Maison pour l'Autonomie et l'Intégration des malades d'AlzheimerComme son nom l'indique, la MAIA intervient dans la gestion de ce type d'affection, afin de mettre en place les soins et l'aide nécessaires en matière de suivi à domicile. Partie intégrante d'un organisme moteur tel qu'un CLIC, un hôpital, ou une antenne associative France Alzheimer, la MAIA s'avère un dispositif de proximité, qui agit au niveau d'un territoire pour faciliter les formalités et autres actions que doivent mener les familles confrontées au problème de cette maladie.

Elle possède un rôle de coordination des services médicaux et sociaux, tout en mettant les informations en commun, d'où un gain de temps conséquent, et un soulagement aussi bien pour les professionnels que les proches. Un gestionnaire dédié prend en charge le dossier des patients les plus problématiques. Ouvertes plus largement aux individus présentant des dépendances cousines de l'Alzheimer, les MAIA sont actuellement en voie de développement au niveau des régions.

Les services sociaux

Les services sociaux des caisses de retraite : les caisses de retraite (CRAM, MSA, RSI...) sont des organismes qui vous aident à faire valider vos droits à la retraite. Ces services vous accompagnent aussi dans toutes les formalités relatives à l'évaluation de votre départ à la retraite (calcul du montant de votre pension...).

Les services sociaux de ces caisses de retraite financent aussi des actions de prévention à la santé et luttent contre l'exclusion sociale (aide-ménagère à domicile, aide au retour à domicile après hospitalisation...). Regardez bien vos papiers, vous en trouverez les coordonnées sur vos relevés de pensions en général !

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.