La cérémonie civile ou laïque

La cérémonie civile représente un type de cérémonie correspondant aux personnes ne souhaitant pas vouloir intégrer de connotations religieuses durant les funérailles du défunt. C’est celle qui permet le plus de liberté aux proches, étant donné que rien n’est imposé par qui que ce soit, et que le seul mot d’ordre est d’axer les obsèques en l’hommage du défunt.

Cérémonie civile

Une cérémonie qui résulte du choix de la famille et des proches

En effet, ici tout les choix résultent des souhaits des proches ainsi que des dernières volontés du défunt. Elle représente donc une étape primordiale pour la famille et les amis qui pourront s’initier à la lecture de textes poétiques, passer des musiques aimées par le défunt ou encore prendre la parole dans le but de lui rendre un dernier hommage.

Le déroulement de la cérémonie civile

L’organisation de la cérémonie peut être faite par la famille et ainsi se débrouiller seul pour assurer le bon déroulement des obsèques, ou si elle le souhaite, avoir recours aux professionnels des obsèques pour les aider dans leur démarches. Dans la plupart des cas, la cérémonie civile à lieu à l’endroit de la mise en bière ou alors à l’endroit ou s’est déroulé l’inhumation.

Généralement la cérémonie se déroule comme cela :

  • Un temps d’accueil pour la réception de la famille et des proches.
  • Prise de parole des membres de la famille ou de ses amis . Un temps d’évocation, retraçant les étapes importantes de sa vie, de ce qu’il aimait, de ses convictions profondes etc.
  • Divers chants pour le défunt.
  • Lectures de poèmes ou de passages d’un livre apprécié du défunt.
  • La minute de silence.
  • Le dépôt de fleurs de deuil sur le cercueil, de bougies ou d’autres choses qui pourraient rappeler et rendre hommage au défunt.
  • Souvent est donné un dernier geste avant que le corps soit inhumé ( un geste à l’égard du cercueil, un dépôt, ou un éventuel signe de croix pour les religieux etc.).
  • La signature d’un registre mis à disposition afin que tout le monde puisse présenter ses condoléances et rendre une dernière fois hommage au défunt.

Pour la petite histoire

À l’origine, ce type de cérémonie se déroulait chez le défunt où était exécuté une veillée pour lui. La mort survenant de plus en plus dans l’enceinte des centres de soins, cette pratique est alors oubliée du grand public et tend à disparaitre complètement dans l’hexagone.

À noter que l’on constate que de plus en plus de funérariums et de crématoriums proposent de mettre en œuvre ce type de cérémonie dans leur propre enceinte. Ainsi, la famille et les proches, peuvent, lorsque cela est difficilement réalisable ailleurs, rendre un dernier hommage au défunt directement à cet endroit.

La cérémonie civile ou laïque
5 (100%) 3 votes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.