Perp, assurance-vie ou prévoyance : quel placement pour anticiper la dépendance ?

C’est toute la question en matière de gestion de la perte d’autonomie consécutive au grand âge. Si les français prennent progressivement conscience de cette problématique, et du budget conséquent qu’elle implique, ils sont beaucoup moins éclairés quand il s’agit d’organiser le financement de cet avenir et des soins qu’il suppose.

Assurance-vie, Perp, contrat prévoyance : quel est le meilleur placement ? Comment s’orienter et choisir au mieux ? C’est que les avis divergent, selon le public consulté, qu’il s’agisse des particuliers, des investisseurs privés ou des gestionnaires de patrimoine.

Les contrats de prévoyance

Quand on évoque le financement de la fin de vie, la grande majorité des ménages se tourne automatiquement vers les contrats prévoyance et autres produits du même acabit. Ces derniers garantissent les bénéficiaires contre les aléas et les accidents de la vie qu'il s'agisse d'un décès avec un contrat décès, d'une perte d'autonomie, d'une maladie ; l'idée est de parer à toute dépense liée à ces imprévus.

L'assurance vie

C'est ici le choix assumé des investisseurs privés. L'assurance vie permet de faire fructifier un capital constitué progressivement pour assurer sa retraite … ou financer un projet important. Avec des facilités fiscales, la possibilité de toucher une rente et de sécuriser la transmission de cette somme le cas échéant, pareille solution séduit par sa flexibilité et son dynamisme.

Le PERP

Les conseillers de gestion en patrimoine quant à eux privilégient résolument les plans d'épargne retraite. Cette épargne sur le long terme peut constituer une ressource conséquente supplémentaire, versée sous forme de capital ou de rente au moment de la retraite.

Les produits bancaires inadaptés

Quant aux solutions bancaires type livret A ou PEL, l'ensemble des interlocuteurs ont très bien compris qu'ils ne cadrent pas avec la réalité de la perte d'autonomie, en conséquence ils n'y ont pas recours dans la perspective d'une prise en charge éventuelle de la dépendance.

Delphine Neimon
84

A lire aussi :

Aucun commentaire à Perp, assurance-vie ou prévoyance : quel placement pour anticiper la dépendance ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.