Catacoffin : la mort en musique

Voici plusieurs années que les technologies numériques s'invitent dans l'univers du funéraire, à l'image du code QR sur les tombes dont nous avons parlé récemment.

Une des innovations les plus audacieuses en la matière demeure le cercueil musical ou "Catacoffin".

Initié par le suédois Fredrik Hjelmquist, mélomane passionné, ce coffre funéraire est destiné à passer en boucle la playlist des morceaux préférés du défunt, afin de l'accompagner dans l'autre monde.

Le concept suppose d'équiper un cercueil de belle facture d'une chaîne Hifi de très haute définition, avec haut-parleurs, amplificateur, et tous les dispositifs requis pour diffuser des compositions musicales dans une qualité de son exceptionnelle.

Capitonné de soie, vernis, agrémenté de poignées ouvragées, l'ensemble constitue un authentique objet de luxe, rare et précieux.

Il s'accompagne d'un écran tactile externe de 7 pouces, apposé sur la tombe afin de permettre aux proches de modifier la liste initiale, d'ajouter d'autres chansons, ou de mettre à jour la programmation avec les nouveautés diffusées par des plateformes de téléchargement.

Processus Intel 2,5 GZ, connexion 4G, tout est fait pour assurer une audition renouvelée et qualitative. Quant à l'alimentation, elle est opérée grâce à des panneaux solaires ou de petites éoliennes.

Le projet a de quoi séduire les fous de musique et les amateurs de design ; il demeure cependant quelques bémols, de taille :

  • Les progrès du numérique supposent le changement constant des équipements : qu'en sera-t-il des appareillages du cercueil qui risquent de devenir obsolètes assez rapidement ?
  • Qu'adviendra-t-il de cette installation pour le moins fragile dans l'humidité du tombeau ?
  • Par ailleurs le prix de ce produit est à la hauteur de sa finition : il faut compter environ 30 000 euros (!!!) pour s'offrir pareil bijou.

Aujourd'hui le site du fabricant est suspendu ainsi que la page Facebook. L'idée n'a visiblement pas convaincu pour l'instant, mais elle pourrait bien inspirer d'autres inventeurs à  l'avenir... qui sait ?

Delphine Neimon
84

A lire aussi :

Aucun commentaire à Catacoffin : la mort en musique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.

leo. ante. risus. id tristique et, fringilla Sed