Frais d’obsèques : tous les frais liés au décès

L’organisation des obsèques nécessite un budget conséquent. Il ne faut pas oublier cependant que certains services ne sont pas obligatoires.

évolution coût obsèques

En constante augmentation, les prix des services funéraires ont augmenté deux fois et demie plus rapidement que l’indice des prix à la consommation depuis 98.  Source : Insee

Combien coutent les obsèques ?

Trois éléments principaux peuvent faire varier considérablement le coût des obsèques :

  • Le type de sépulture

La crémation est généralement un peu moins chère que l’inhumation car, dans le cas de la crémation, les frais de cimetière sont faibles (voire nuls si les cendres sont dispersées).

  • Le choix et le prix du cercueil

Il en existe de tous les types et à tous les prix. La prestation de pompes funèbres étant essentiellement une prestation de services humains, et le service étant difficile à faire payer aux particuliers, les entreprises de pompes funèbres ont depuis longtemps pour politique de faire l’essentiel de leur marge avec le cercueil.

C’est regrettable, car cela les oblige à faire de la vente du cercueil un enjeu marketing qui peut gêner la relation avec les familles. De leur côté, celles-ci n’apprécient pas toujours suffisamment la réalité des services qui leur sont rendus dans des circonstances où l’erreur est difficilement pardonnable.

  • La région où se déroulent les obsèques

Qu’elles aient lieu en Province ou en région parisienne, les obsèques peuvent voire leur prix doubler (voire tripler dans certains cas).


Déterminer le prix moyen

Pour déterminer le coût total, il convient donc de délimiter ce que recouvre la notion d’«obsèques». Si l’on y inclue les dépenses liées à l’achat d’une concession de cimetière et aux travaux de construction d’un caveau funéraire, on risque de voir le prix moyen des obsèques augmenter de façon considérable.

C’est pourquoi il convient, pour déterminer ce coût, de ne retenir que les prestations de pompes funèbres dont voici la liste :

  • le cercueil (en chêne pour l’inhumation et en pin ou autre bois tendre pour la crémation) ;
  • les accessoires du cercueil (capiton, poignées, produits sanitaires) ;
  • le transfert avant la mise en bière et le séjour en chambre funéraire ou mortuaire ;
  • les soins de conservation du corps et/ou du thanatopracteur ;
  • le convoi funéraire (quatre porteurs dont le chauffeur du corbillard, un corbillard, un maître de cérémonie, des tables et des registres de condoléances) ;
  • l’ouverture/la fermeture du caveau existant ou le déplacement du monument ainsi que le creusement des terres ;
  • en cas de crémation, le paiement de la taxe de crémation ;
  • les honoraires et les démarches et formalités administratives ;
  • le faire-part et/ou carte de remerciement ;
  • les taxes diverses liés au décès ;
  • en cas de crémation, l’achat d’une urne funéraire ;
  • les frais de gestion des cendres selon la décision familiale : une dépose dans une sépulture, dans un columbarium ou une dispersion (jardin du souvenir, en pleine nature, en mer etc.).

Pour ces prestations, le prix moyen en France est de :

  • 4500 € pour une inhumation ;
  • 3 500 € pour une crémation.

Le paiement des frais funéraires

Les frais funéraires sont généralement prélevés sur les biens de la succession. L’article L 312-1-4 du code monétaire et financier (CME) dispose que les banques ont l’obligation de débloquer du compte du défunt et sur facture, une somme de 5000 € pour payer les frais d’obsèques. Dans la mesure, bien sûr, où il y a suffisamment d’argent sur le compte.


En pratique, les banques acceptent de débloquer les fonds sur présentation d’une facture proforma provisoire délivrée (avant le paiement) par l’entreprise de service funéraire.

Lorsque le défunt ne laisse rien ou pas suffisamment, les frais funéraires entrent dans le champ de l’obligation alimentaire. Toute la famille du défunt est ainsi tenue de participer au règlement de ces frais. Chacun participe dans la proportion de ses ressources.

Le service funéraire est gratuit pour les personnes dépourvues de ressources (Voir notre FAQ).

La commune qui ne dispose pas d’un service public funéraire est obligée de prendre en charge ces frais, elle choisit l’organisme qui assurera les obsèques (article L 2223-27, code des collectivités territoriales). Le maire fait procéder à la crémation du corps si le défunt en a exprimé la volonté.

Enfin, si la personne disparue avait souscrit un contrat de prévoyance obsèques, c’est alors à la compagnie d’assurance chez qui le défunt avait souscrit cette police d’assurance, de régler les frais d’obsèques (sur présentation de la facture des pompes funèbres).

=> Voir toutes les aides aux frais d’obsèques ici.

Les coûts liés aux obsèques

Certaines prestations sont obligatoires, d’autres sont facultatives et ne peuvent se prendre qu’en fonction de votre budget et des dernières volontés du défunt.

Les frais obligatoires

  • Le cercueil

Le cercueil doit être biodégradable et équipé d’un système d’étanchéité.

Il existe une gamme importante de cercueils (et de garnissages) à des prix allant du simple au quadruple, voire plus, selon la qualité et le prestataire. Le cercueil n’est pas le même en fonction qu’il s’agit d’une inhumation (le bois sera plus résistant et souvent beaucoup plus travaillé que pour une incinération. C’est souvent du chêne ou de l’orme) ou d’une crémation (les cercueils sont alors généralement en carton, en pin ou en aggloméré).

L’échelle est de 400 à 3000 euros. Comptez environ 1000 € pour un cercueil de base en chêne massif. La route mortuaire n’est obligatoire qu’en cas de maladie contagieuse.

Il faut ajouter les quatre poignées pour porter le cercueil (comptez environ 100 € pour les quatre poignées). Tous les autres équipements sur le cercueil ne sont pas obligatoires, par exemple les cacher vis pour cacher les vis du cercueil (c’est plus joli, mais nullement obligatoire).


Les frais d’un corbillard et de quatre porteurs pour le cercueil (éventuellement de deux porteurs supplémentaires – donc que de deux poignées supplémentaires sur le cercueil – dans le cas où le défunt aurait un poids supérieur à la normale).

Lors d’une crémation

Dans le cas d’une crémation, une urne  est obligatoire pour recevoir les cendres. Elle peut être en porcelaine, en céramique, en marbre, en albâtre, en cuivre, en acier, en étain…
Les cendres sont d’abord placé dans un récipient appelé « cendrier » qui est ensuite scellé. Ce cendrier est ensuite placé dans l’urne funéraire.

Comptez de 30 à 300 euros pour cette urne (voire plus selon certains modèles luxueux).

La plaque d’identité

La plaque d’identité du défunt a placer sur le cercueil (comptez environ 35 €) ou sur l’urne, avec le nom et le prénom du défunt, son année de naissance et l’année de sa mort. Elle permet de reconnaître l’identité du défunt, en cas par exemple de réouverture d’un caveau.

Les porteurs

Pour les quatre porteurs du cercueil, comptez entre 300 et 600 € euros.

Le maître de cérémonie

Il permet de coordonner les intervenants lors du convoi et de transmettre les documents administratifs requis. Il est très utile tout au long des obsèques, notamment pour préparer la cérémonie avec la famille. Comptez entre 100 et 500 €.

Le véhicule

Un véhicule spécifique de corbillard (la plaque d’immatriculation doit être transmise à la police) pour le transport du corps du lieu où est faite la mise en bière jusqu’au cimetière ou jusqu’au crématorium. Le bris de la location est très variable (selon le type de véhicule et le prestataire choisi).

Les frais administratifs

Il faut compter les frais pour les formalités et les démarches administratives (la majorité pouvant être faite par un membre de la famine) :

  • Déclaré le décès à la mairie ;
  • Demande l’ouverture d’un caveau familial à la mairie ;
  • Demander le permis d’inhumer le corps ou de le faire incinérer etc.

Fondation et ouverture de caveau

Le creusement d’une fosse où l’ouverture (et de la fermeture) d’un caveau funéraire est obligatoire dans le cas d’une inhumation (comptez environ de 100 à 750 euros, cela compte la main-d’œuvre mais aussi le ciment et le sable pour le scellement des dalles).

À savoir :
En cas d’inhumation pleine terre, certaines mairie obligent un monument funéraire, d’autres autorise que la fosse soit rebouchée avec de la terre et ensuite engazonné. Il est obligatoire d’enlever le pacemaker si le défunt en portait un (prévoyez des frais supplémentaires pour le retrait).

Les frais facultatifs

Le garnissage

A l’intérieur du cercueil, le garnissage (un capiton classique en taffetas coûte en moyenne 80 euros) et les coussins sont facultatifs.

La toilette mortuaire

Elle n’est pas obligatoire, mais conseillée. Il faut compter entre 50 et 150 €. Quelquefois, elle est faite gratuitement dans certaines maisons de retraite, hôpitaux ou maisons de soins palliatifs.

Les soins de conservation

Ils ne sont pas obligatoires (sauf si le défunt reste à son domicile avant les obsèques). Il faut compter de 150 à 450 euros.

Le transport du corps

Le transport du lieu où la personne est décédée (domicile, hôpital un, maison de retraite…) jusqu’à la chambre funéraire par une entreprise de pompes funèbres.  Les frais de transport entre la mise en bière et le cimetière où le crématorium : le prix dépend aussi des kilomètres parcourus. Quand la mise en bière n’est pas dans la même commune que l’inhumation ou la crémation cela peut vite représenter des coûts importants.

Les fleurs et Couronnes

Elles ne sont pas obligatoires. Mais souvent, amis, familles, collègues de travail, personnel d’une maison de retraite… peuvent, individuellement ou en se regroupant, offrir une couronne ou une gerbe. Une carte de visite est jointe à l’envoi.

Pour la mort d’un enfant ou d’un adolescent, des couleurs pâles (blanc, jaune…) sont traditionnellement choisies.

Ce sont les pompes funèbres qui installent les fleurs et les couronnes sur ou autour du cercueil. Certaines entreprises de pompes funèbres offrent gracieusement une vingtaine de roses à mettre sur le cercueil ou à jeter dans la sépulture.

Certains défunts ou membres de la famille précise dans le faire-part de décès la mention « ni fleurs, ni couronnes ». Quelquefois, ils préfèrent faire des dons pour une association ou une fondation qu’aimait le défunt.

Les décorations et ornements

Les décorations, les emblèmes civils ou religieux, sont facultatifs. Ils sont accrochés aux draps qui recouvrent la bière ou sont disposés à coté sur un coussin.

Vous pouvez rajouter une gravure dorée à l’or fin sur la tombe ou le monument funéraire ou encore sur un livre en marbre (comptez environ 8 à 10 euros par lettre) pour indiquer l’identité du défunt et éventuellement sa date de naissance et la date de sa mort.

Autrefois, on ajoutait la photo du défunt, cela se fait un peu moins de nos jours. On peut aussi mettre quelques versets de l’évangile où une prière (si le défunt est catholique) ou une pensée pieuse. Aussi, il existait des mémentos qu’on glissait dans le livret de messe, à la mémoire du défunt.

Le registre à signatures

Prévoyez environ 40 €. Il permet aux personnes qui participent aux obsèques de laisser leur nom et adresse – mais aussi- permet à ces derniers de marquer un petit geste de soutien, d’amitié… pour la famille. Ce registre permet de remplacer et d’éviter de longues séances de condoléances souvent pénibles pour la famille.

Publication et faire-part de décès

Vous pouvez demander une publication de l’avis du décès dans la presse nationale ou locale dans la rubrique nécrologique ou « carnet du jour » (on paye généralement au mot ou à la ligne).
L’édition et publication de faire-part aux proches et amis. Cela n’a rien d’obligatoire mais il reste de coutume de le faire. Comptez les frais d’envoi.

Vous pouvez aussi envoyer un petit mot aux personnes qui vous ont adressé un courrier de soutien dans cette épreuve. Les entreprises de pompes funèbres peuvent vous fournir des cartons types ou vous pouvez juste signer grand ajouté à petit mot. Comptez les frais pour ses cartons plus pour les timbres.

L’entretien de la sépulture

Elle aussi à un coût. On ne peut pas toujours se rendre régulièrement sur la tombe d’un parent, d’un enfant, d’un conjoint ou d’un autre membre de la famille. Mais vous pouvez demander un entretien régulier de la tombe (nettoyage, fleurs éventuelles…). Nombre d’entreprises de pompes funèbres vous proposent un forfait d’entretien de la sépulture. Là aussi, soyez vigilants. Faite plusieurs devis avant de vous décider.

Le coût des obsèques selon le mode de sépulture et la région

Pour illustrer nos propos, ci dessous deux tableaux récapitulatifs des différents frais funéraires. Ces tarifs sont donnés à titre indicatif et résultent d’une sélection de nombreux tarifs collectés auprès des services de pompes funèbres en 2014.

Bien sûr, vous pourrez trouver des prix plus ou moins élevés que ceux affichés ci-dessous, cependant, ces derniers donnent une idée générale des différents frais funéraires engendrés par un décès.

Récapitulatif des frais d’obsèques en tableau


Frais d’obsèques : Inhumation


Frais obsèques INHUMATION - PROVINCE
prix
Frais obsèques INHUMATION - REGION PARISIENNE
prix
Préparatif et formalités administrativesentre 170 € et 400 €Préparatif et formalités administrativesentre 330 € et 500 €
Cercueil (avec ses accessoires)entre 1000 € et 2000 €Cercueil (avec ses accessoires)entre 1100 € et 3000 €
Cérémonie (civile ou religieuse) et convoientre 300 € et 1200 €Cérémonie (civile ou religieuse) et convoientre 400 € et 750 €
Préparation du corps (et soin de conservation)entre 100 € et 420 €Préparation du corps(et soins de conservation)entre 130 € et 800 €
Chambre funéraireentre 130 € et 500 €Chambre funéraireentre 200 € et 650 €
Ouverture/fermeture sépultureentre 150 € et 850 €Ouverture/fermeture sépultureentre 550 € et 1000 €
Taxes liés au décèsentre 20 € et 130 €Taxes liés au décèsentre 30 € et 220 €
Diffusion Avis nécrologiqueentre 150 € et 700 €Diffusion Avis nécrologiqueentre 400 € et 900 €
TOTALEntre 2020 Euros et 6200 EurosTOTALEntre 3140 Euros et 7820 Euros

Frais d’obsèques : Crémation


Frais obsèques CRÉMATION - PROVINCE
prix
Frais obsèques CREMATION - REGION PARISIENNE
prix
Préparatif et formalités administrativesentre 100 € et 250 €Préparatif et formalités administrativesentre 280 € et 400 €
Cercueil (avec ses accessoires)entre 100 €* et 800 €Cercueil (avec ses accessoires)entre 500 € et 1000 €
Cérémonie (civile ou religieuse) et convoientre 200 € et 700 €Cérémonie (civile ou religieuse) et convoientre 400 € et 1300 €
Préparation du corps (et soin de conservation)entre 100 € et 420 €Préparation du corps(et soins de conservation)entre 130 € et 450 €
Chambre funéraireentre 130 € et 500 €Chambre funéraireentre 200 € et 650 €
Cout de la crémationentre 350 € et 850 €Cout de la crémationentre 550 € et 1000 €
Taxes liés au décèsentre 20 € et 130 €Taxes liés au décèsentre 30 € et 220 €
Diffusion Avis nécrologiqueentre 150 € et 700 €Diffusion Avis nécrologiqueentre 400 € et 900 €
TOTALEntre 1150 Euros et 4350 EurosTOTALEntre 2490 Euros et 5920 Euros

*Pour la crémation (exclusivement), il existe des cercueils en carton très peu onéreux de l’ordre d’une centaine d’euros.